La bête, la brute et la bête. France. 2018. La République en Marche. Au sein de NÔTRE Représentation Nationale.

(illustration: dessin de propagande canadien datant de 1942)

Quoi? On ne réserve plus de droit de snuffer des militants de Greenpeace au commando Hubert, dont les membres, c’est bien connu, subissent cet entrainement inhumain rien que pour ça?

Les traditions de perdent… Ah pardon! : elles se « transforment ».

Mais chère Madame la députée Perrine Goulet (ça s’invente pas) , ouvrir le feu sans sommation c’est ce que la plupart des français rêvent de faire face à une congrégation de marcheurs, sauf que eux ils se posent la question, car même avec du gros sel , il savent que ce n’est pas bien. C’est pour ça qu’ils défilent dans la rue en braillant mais sans faire de mal à personne. Parce qu’ils sont polis et bien élevés.

Plus sérieusement, Mme Perrine Goulet est indigne de la représentation nationale : des militaires comme nos gendarmes et/ou ceux de chargés de la protection des centrales nucléaires et autres sites « sensibles » ne peuvent faire usage de leurs armes qu’après trois sommations (hors légitime défense). Et faire usage de son arme est un décision lourde de conséquence, à commencer pour la cible. Donc si on peut éviter des morts et autres corvées de bois, bah, on fait.
Nos policiers eux sont soumis aux mêmes règles de légitime défense que le commun des mortels même si cela a connu quelques assouplissements avec la loi « Macron le zef vs. les terros ».

Non en fait, chère Madame Goulet avec un grand B, il faudrait peut-être organiser des rafles pour chopper tous ces activistes, tous ceux qui sont pas d’accord et les enfermer de manière préventive, par exemple dans des stades avec « une sécurisation par mirador avec possibilité de ne pas se poser de question et de tirer (…) ? ». D’ailleurs, certaines expériences dans l’histoire…

Alors nous on pleure pas sur les gugusses de Greenpeace qui se prennent un coup de gazeuse dans les mirettes, mais même à la guerre, qu’on fait pourtant pour tuer l’ennemi, on n’ouvre pas le feu de manière indiscriminée.

Il ne vous reste qu’à démissionner de l’Assemblée Nationale, Mme Perrine Goulet, avant qu’on commence à chanter « Ah ça ira ça ira ça ira, tous les p’tits marcheurs à la lanterne ». Car vos propos sont potentiellement délictueux (et dénote bien du fond de la pensée de LREM au demeurant)

Heureusement pour nous tous que nos forces de l’ordre et nos militaires sont professionnels…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :