Convaincre la Commission Européenne en se fichant d’elle? Ça risque d’être un peu difficile…

Non Bruxelles n’est pas convaincu du tout.

Et nos chers politiques sont toujours aussi bêtes, incompétents et prennent le problème par le mauvais bout…

Interdire c’est facile, ça… Mais ce n’est pas un plan. Cela n’a pas de cohérence, ni à court terme, ni à long terme!

Si on veut réduire la pollution, il faut d’abord fluidifier la circulation avant de pouvoir la réduire, ce qui prendra le temps de construire les infrastructures de report idoines. Tout le contraire des rond-points, chicanes, et interdictions qu’on multiplie de manière parfaitement imbécile! Tout le comme le rapport Spinetta (encore un énarque qui fit des étincelles chez Air France) qui préconise la fermeture des petites lignes alors que c’est justement le contraire qu’il faut faire.

La Commission ne sera pas du tout convaincue par ces arguties qui ne sont qu’un expédient politique à très court terme.

Non M. le Préfet, vous n’avez rien inventé du tout, personne n’a rien inventé du tout car (a) des systèmes équivalent à Cirt’Air existent depuis des lustres ailleurs et sont eux opérants: Royaume-Uni, Allemagne, Scandinavie, USA etc. (b) Crit’Air est parfaitement inefficace, parce que nos forces de l’ordre on franchement autre chose à faire que de contrôler les automobilistes sur toutes les route de l’Isère et (c) Crit’air d’un point vue juridique reste une monstrueuse farce!

Déclencher les restrictions de circulation plus tôt est un usine à gaz et que gestion de apparences, qui n’aura aucun effet – et qu’on impose en croyant naïvement (mais que nos hauts fonctionnaires et nos politiques sont bêtes et prétentieux au point de prendre tout le monde pour des buses) que cela suffira à démontrer que l’obligation de moyens à été accomplie. Or ce ne sera pas la cas car l’affaire dure depuis 10 ans, car les seuils ont été dépassés systématiquement et continueront à l’être, interdiction ou pas, parce que les moyens ne sont pas là…

Bruxelles n’est pas dupe. Ca rigole ferme dans les couloirs de la DG ENV. La France sera déférée et condamnée. Et la responsabilité de l’État et des collectivités engagée tant au civil qu’au pénal.

Rajoutons que la seule procédure en infraction initiée par la Commission suffit pour que tout citoyen lambda puisse saisir directement la CJEU (de notre côté, le recours est prêt depuis un bon bout de temps, reste plus qu’à l’envoyer), qui condamnera la France.

Oh les belles class-actions!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s