Pollution: nous vous avions dit que le remontage de bretelles serait brutal. La France a une semaine pour présenter un plan national cohérent. Autant dire qu’elle sera déférée, la France, et condamnée.

Voir la conférence de Presse du Commissaire Européen à l’Environnement, qui donne une semaine à la France pour présenter un plan cohérent.

Paris s’étant pris une charge en règle, maintenant le ministère va se pencher sur chaque zone, et c’est là que nous allons ressortir toutes les questions et mises en gardes  adressées à l’Autorité Environnementale et au Ministère, notamment sur l’illégalité de changer un plan de circulation sans étude d’impact et sans enquête publique en l’absence d’un PDU, avec bien naturellement les documents officiels caviardés transmis par la Métro.

Et en toute franchise, nous voyons mal comment la France pourra éviter un déferrement devant la CJUE, avec condamnation à la clé (les seuils sont bien franchis), avec les implications financières que cela implique (plus de 200 millions d’euros d’amende par an + les dommages et intérêts des plaintes au civil qui vont très rapidement s’accumuler dans toutes les zones de dépassement, plainte contre l’État et les collectivités), tout ça parce des Mme Hidalgo et des M. Ferrari, Piolle, Mongaburu & Bustos n’ont pas la moindre idée de ce qu’il font et sous prétexte d’écologie, imposent des projets qui non seulement ne résolvent rien, mais font empirer la situation, parce que conçus à de seules fins électorales, pour la retape.

Ca va dézinguer au niveau local car les zones de contentieux sont bien la responsabilité des collectivités, en particulier à Grenoble, où la ville et la Métro mettent en œuvre des politiques irrationnelles, non-étudiées et inefficaces depuis 2014. L’État n’aura d’autre choix que secouer tout ce beau monde, compris en déférant lui-même – ou bien en conditionnant des dotations en fonctions de l’atteinte d’objectifs (ce qui serait très drôle).

L’impact très négatif de CVCM sur la pollution est avéré, et la Commission le sait parfaitement. Elle sait également comment ce projet a été conçu, en dépit du bon sens le plus élémentaire (alors de la méthode scientifique, même pas la peine d’en parler).

Et bien sûr nous continuerons à informer avec chiffres et documents officiels ainsi que nos analyses l’Unité « Enforcement » de la DG ENV de la Commission Européenne, celle qui a le doigt sur la gâchette.

Messieurs Ferrari, Piolle, Mongaburu, Bustos et tous les élus qui ont voté en faveur de CVCM, si vous croyez un seul instant pour vous pourrez quitter la table dans régler votre addition comme vous en avez l’habitude, vous vous trompez: pas de petits deals politiques possibles avec la Commission. Et elle va sans doute se monter à plus de 200 millions d’euros par an, l’addition.

Il s’agit maintenant que tout ce beau monde (a) ne crie aux « fake news », (b) n’aille pas dans l’escalade en congestionnant encore plus la circulation mais en la fluidifiant le plus possible et en la régulant mieux et (c) en investissant massivement dans le développement des transports en commun à l’échelle de la Métro, parce que les TC sont le seul mode de report viable pour des distances de plus de 3 kilomètres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :