Le Daubé et les « fake news »

La vénérable et honorable maison qu’est le Dauphiné Libéré semble sortir de son unanimisme tiède  pour débusquer les fausses nouvelles. Excellent chose.

On l’a vu avec par exemple avec le Prix énergies citoyennes que la Ville de Grenoble avait annoncé avoir reçu, alors qu’il n’en est rien!

Le seul problème c’est ce que le mensonge de la Ville de Grenoble et de la Ville d’Échirolles (qui a fait la même chose) est connu depuis le 29 décembre 2017, parce qu’il a déjà été mis en évidence par le lecteur d’un autre par un autre média qui a alors corrigé son article accordement.

Mieux vaut tard que jamais pour apporter rectificatif.

Nous l’écrivions avant hier :

« Pour débunker les fausses nouvelles, il va falloir être un peu plus sérieux et méthodique que cela, le Dauphiné libéré. Il va falloir enquêter, quoi, vérifier l’information, pas comme vous l’avez fait avec le faux soutien de Benoît Hamon pour Soukaina Larabi par exemple, car à cette occasion, en période électorale,  vous avez propagé une fausse nouvelle tombant sous le coup des dispositions pénales du code électoral et vous êtes ainsi peut-être rendus coupables d’un délit. »

Preuve que si toutes les paroles de ne se valent pas forcément, la parole publique ne vaut pas grand chose quand ceux qui en disposent ne valent pas grand chose. Nos chers politiques à tous les niveaux confondent communication et désinformation et sont les premiers producteurs de fausses nouvelles du pays.

Pour mémoire, « la désinformation est un ensemble de techniques de communication visant à tromper des personnes ou l’opinion publique pour protéger des intérêts (publics comme privés) et influencer l’opinion publique. L’information fausse ou faussée est délibérément promue. Elle est très souvent employée dans le cadre des relations publiques. »

Dire qu’on a reçu un prix alors qu’on a été que sélectionné pour participer à la phase finale de sélection est de la désinformation – tout comme dire que l’année 2018 sera celle du pouvoir d’achat alors qu’on augmente les prélèvements obligatoires pour la grande majorité des français. Les faits mis en avant délibérément, en toute conscience sont faux et/ou faussés.

La probité publique la plus élémentaire consiste à communiquer des faits exacts et avérés même quand ils desservent l’autorité publique. Oser dire comme l’a fait le Maire de Grenoble par deux  fois que l’augmentation de la pollution causée par CVCM est une fausse nouvelle alors que les mesures d’Atmo Air Rhône Alpes montrent une augmentation de la pollution constituant un retour en arrière de 7 ans disqualifie à l’exercice de tout mandat public, parce qu’il n’existe aucun doute sur les faits, qui sont établis et que nul ne peut remettre en cause.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :