M. Bellatar est un âne

Article proprement ahurissant dans l’Obs où on voit des journalistes dérouler le carnet d’adresse de M. Bellatar et citer ce qui parait être un échange de SMS de l’humoriste avec Emmanuel Macron:

Y. Bellatar: « Visiblement, c’est une nouvelle guerre que lance ce journal, je suis au fond du trou. » (NDR: pauvre chou! On te voit de partout dans les médias, tu montes sur scène où tu as bien évidement le droit de dire ce que tu veux, une journaliste vient voir ton spectacle et fait en fait une critique certes très virulente mais qui n’engage qu’elle puisque c’est une critique, et tu vas pleurer dans le giron de Jupiter?)

Réponse d’Emmanuel Macron: « T’obsède pas. Continue. Les critiques suivent le talent » (NDR: outre la faute d’orthographe car « t’obsède pas » prends un « s », les critiques ne suivent pas le talent, elles critiquent une œuvre, réalisée avec talent ou pas).

On peut également lire que M. Bellatar buvait des cafés avec Hamon et Montebourg durant la campagne, que Hollande est « un pote » et que Macron est un « frère ».

M. Bellatar est donc un âne. Car se défendre d’une critique – qui une fois encore n’est que l’opinion de celle qui l’a écrite et n’engage qu’elle (et le directeur de la publication de Marianne) – en flashant son carnet d’adresse est faire montre d’une bêtise et d’une immaturité crasse, alors que mis en cause dans un organe de presse , il aurait pu prendre son cerveau à deux mains et saisir sa plume avec la troisième pour se fendre d’un droit de réponse d’une taille équivalente et en même place dans  l’organe de presse en question. Mais non, il est plus facile de geindre et de jouer la victime.

Mentionner ce qui est apparemment un SMS envoyé par le Président de la République fait de M. Bellatar un âne, parce qu’il vient d’entraîner le Président de la République qui n’en peut pas mais dans une polémique qui ne le concerne pas.  Cela a un nom: forcer la main, mettre devant le fait accompli. Sans compter que, vu l’ambiance actuelle, nous souhaitons bon courage à Emmanuel Macron – qui a du apprécié la sortie de M. Bellatar –  pour s’en dépêtrer (mais qu’est-ce qui a pris au Président de la République de répondre à un SMS pareil?). Avec un frère pareil, on a pas besoin d’ennemi! On ne divulgue pas le contenu d’un message privé du Président de la République, surtout quand on prétend être son « frère »!

Il va falloir grandir M. Bellatar!

Qui vous connaissez dans le microcosme parisien ne vous exonère en aucun cas d’être critiqué. Vous connaissez Manu, le chef de la bande de l’Élisée et vous avez son 06? Bouhou!, la terre entière en tremble de terreur!

Vous voulez être sous les feux de la rampe, un personnage public?  Vous voulez que vos opinions soient entendues et reconnues? Alors vous devez accepter la critique, la prendre pour ce qu’elle est et vous en défendre si besoin est au fond, avec des arguments valant par eux-mêmes, sans hurler au loup comme pour les annulations non avérées de certaines de vos spectacles, sans utiliser de prétendues relations dans un puéril exercice de « name dropping », parce que cela ne fait qu’une chose: montrer que vous n’êtes pas fichu de tenir debout tout seul, que vous ne valez que par ceux que connaissez et que sans eux vous n’êtes rien. Nous espérons pour vous c’est bien sûr pas le cas et ne demandons rien de mieux que vous nous le démontriez.

Il va falloir grandir M. Bellatar.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :