Non Place Gre’net! Non!

La « parole se libère »?

Outre la photo d’illustration de cet article qui est sérieusement douteuse, vous en avez encore des lieux communs comme ça? 😀

La justice n’est pas là pour faire catharsis, apporter soulagement etc.

La justice est là pour juger de FAITS au nom du DROIT- et pas pour les associations de « victimes » quelle qu’elles soient, qui ont droit de « citer » par ailleurs : c’est un peu de concept de partie civile, quoi…

« La prévention envers les auteurs de viol »
M’enfin, l’auteur est prévenu (au sens judiciaire) et c’est donc dur de prévenir à ce stade là! A moins qu’on parle de récidive, mais c’est là le domaine de la psychiatrie!

SOS inceste ne lance rien du tout. Ce débat est vieux comme le monde! SOS Inceste saute juste sur l’occasion! Même si le sujet que cette association traite est lourd et grave et que sa « voix » doit être écoutée. D’autant que l’inceste a toujours été condamné et qu’en l’espèce la notion de consentement ne joue pas, mais alors pas un seul instant!

La question du consentement devra toujours se poser et surtout S’ETABLIR hors du contexte d’inceste, parce que la vérité s’établit par un long et pénible processus contradictoire qui s’appelle une enquête, à charge et à décharge, dont le procès n’est que l’aboutissement tout aussi contradictoire et le jugement l’issue! Si matière il y a !!!

Ça serait possible de faire confiance à la justice, juste un instant, qui ne se préoccupe pas de morale car la morale est déjà dans le droit?
Ça serait  possible de penser que les magistrats, juges et parfois jury populaires puissent rendre les bons jugements?
Ça serait possible de comprendre qu’on ne condamne pas sans preuves en son âme et conscience?
La vérité s’établit! Merde!

Une « victime qui n’est pas entendue est une victime qui souffre »: on s’en fout! Vraiment! Il y a ce que la Justice peut entendre, et ce qui n’est audible autrement!
La Justice n’est ni Freud ni Lacan!
Et puis crotte alors, vivre tue – et même parfois fait mal!
On ne peut trouver de réponse collective à des douleurs individuelles, qui font mal d’abord parce que c’est impossible de les partager!

Chaque cas est individuel.  C’est pour ça que c’est compliqué. D’où la notion de procès. Avec des principes universels et irréfragables, ceux ce la Convention Européenne des Droit de l’Homme.

Merde!

Et pour ceux qui la ramènerait sur l’affaire de Melun, lisez donc ce que dit une avocate blanchie sous le harnois de ce genre d’affaire!

Merci. 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.