Police de la sécurité du quotidien: que du flou, c’est fou!

On apprend dans le DL d’aujourd’hui les 5 grands objectifs de la « Police de la Sécurité du Quotidien » imposés par Gérard « Gollum » Collomb.

Passons les en revue.

  1. Une police sur mesure.
    Mais qu’est-ce que cela veut dire? Cela veut-il dire des effectifs en fonction des besoins réels? Des postes, commissariats et brigades implantées au bon endroit? Mettre le siège de l’antenne iséroise de la BRI à la Villeneuve? Si c’est le cas, nous pouvons déjà oublier. Une police dont l’organisation changera de territoire en territoire? C’est déjà le cas. La création de zones de police à la belge avec un immixtion accrue d’élus locaux incompétents et clientélistes qui interviendront dans les opérations et les enquêtes? Ce sera une catastrophe. Bref, cet objectif ne veut rien dire.
  2. Une Police et une Gendarmerie connectées. Mais c’est déjà le cas! Depuis un bail! La PN et la GM utilisent les mêmes fichiers, ceux du ministère de l’intérieur, même si chaque corps possède également des fichiers propres qui trouvent leur origine dans leur missions qui sont parfois différente (la GN a des mission que la PN n’a pas, par exemple la justice militaire). Cet objectif ne veut rien dire.
  3. Une Police respectée avec des agents mieux équipés. Mais quel rapport avec la « sécurité du quotidien »? L’équipement des forces de l’ordre, PN comme GN fait pitié, par faute de budget, ce qui est un problème généralisé! Cet objectif ne veut rien dire. Et le respect, ça ne se décrète pas, ça se gagne!
  4. Une Police partenariale qui travaillera avec tous les acteurs, publics comme privés. C’est déjà le cas! Les sociétés de gardiennage, par exemple, sont en contact avec la PN et la GN. La PN et la GN travaillent avec les collectivités, à commencer par les Maires et les police municipales. C’est absurde, tout simplement absurde.
  5. Une police centrée sur ses missions premières? Qui sont? C’est pas déjà le cas? La PN et la GN ont le loisir de se départir de leurs missions premières? Cet objectif ne veut rien dire.

Voyage en Absurdie la plus profonde:  ces objectifs ressemblent à un « mission statement » écrit par un étudiant de première année d’école de commerce.
On nous paie de mots. On continue dans la politique spectacle, en se moquant et des citoyens, et des fonctionnaires de police, et des gendarmes.

Il faut bien comprendre qu’un police de proximité, c’est avant tout une problématique opérationnelle. Or là, rien à ce sujet. Le vide abyssal de la pensée complexe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :