Nelli Olleson, Sylvestre et Colargol interpellent Golum à propos de la sécurité des casernes de Gendarmerie.

Que ne faut-il pas faire pour avoir de la presse en racontant n’importe quoi!

Emilie « Nellie Oleson » Chalas, Olivier « Sylvestre » Véran et Jean-Charles « Colargol » Colas-Roy interpellent Gérard « Golum » Collomb, Ministre de l’intérieur, sur la sécurité des casernes de gendarmerie.

Nous avons la solution, car certains d’entre nous ont construits des compounds dans des pays pas possibles. Voir la photo d’une de nos plus belles réalisation, le Fort Echo Uniform 6-1 à Gardez, Afghanistan. Ça résiste au mortier de 160 et aux RPG.

Il faut donc:

  • Des casernes au standard « enhanced MORSS »;
  • Une double enceinte de Hesco Bags d’au moins 3,20 métres de haut complétée par du concertina sur une hauteur d’un mètre;
  • Un chicane à l’entrée avec des « bolards boxes »;
  • Une tour de garde permettant d’avoir un vue à 360° sur les installations et occupée en permanence par un tireur d’élite équipé d’une arme anti-véhicule (.50);
  • 4 miradors placés stratégiquement et équipés de Minimi, voir de 12,7 (.50);
  • Au moins 6 mètres de dégagement de la chaussée avant le champ de mines;
  • Octroyer un contrat à Blackwater, Aegis, Amarante, Maco Polo ou GEOS pour la sécurité armée extérieure aux casernes;
  • Lancer suffisamment de satellites d’observation pour que toutes les casernes puissent être monitorées 24/7 et organiser des patrouilles de drones predators armés;
  • Réduire le temps de repos des gendarmes à 3 heures entre chaque tour de garde pour qu’ils puissent patrouiller le périmètre de leurs propres casernes.

Alternativement on pourrait tout simplement mettre les moyens judiciaires adéquats pour attraper le plus rapidement possible ceux qui ont perpétré les deux incendies volontaires en question.  Et doter les forces de l’ordre et l’autorité judiciaire des moyens humains, matériels et financiers nécessaires à leur bon fonctionnement.

La France n’est pas une zone de guerre et augmenter le niveau de protection des casernes alors que seulement 3 sur les plusieurs centaines que comptent que la France ont été visées est non seulement ridicule, mais aura pour effet d’augmenter le niveau d’angoisse. Nos gendarmes sont des professionnels,. Il existe des standards de sécurité des installations tant de « bureau » que de « résidence ». Si les budgets pour les mettre en œuvre étaient là, on aurait pas ce genre de discussion. Car même les familles de gendarmes n’ont pas forcément envie de vivre bunkerisées.

Soyons sérieux un moment: s’introduire dans des périmètres sécurisé – des zones militaires, car oui les casernes de gendarmeries sont des zones militaires – remplies de personnels entraînés et ayant la possibilité de faire usage de leur arme après 3 sommations (les gendarmes sont des militaires et pas des fonctionnaires de police), il faut soit une bande de gosses de riche, de petits bobos inconscients jouant aux anarchistes , soit des gens qui ne sont pas anarchistes mais ont d’autres motivations et d’autres moyens.

Madame et Messieurs les députés, arrêtez donc vos simagrées: le budget des forces de l’ordre 2018 est ce qu’il est, c’est le vôtre, et votre loi « antiterroriste », loin de faire réduire la pression sur nos forces de l’ordre épuisées par 2 ans d’état d’urgence, va au contraire les éreinter encore plus, pour, tout  comme l’état d’urgence, des résultats bien maigres.

Au lieu de jouer les experts en sécurité à grand renfort de vocabulaire technique pour faire bien alors que vous n’avez pas la moindre idée de ce que vous racontez  et de formuler des recommandations parfaitement farfelues qui ne serviront à rien, du genre:

« Un renforcement des mesures de protection passive (vidéo protection, caméra de détection, lecteur automatique de plaques minéralogiques, radar Doppler ou renforcement des clôtures par exemple) ainsi que le renforcement des équipes de surveillance des casernes nous semblent des options à considérer « , (NDR: que viennent faire les radars doppler là dedans, ils servent par exemple au contrôles de vitesse ou du trafic aérien et n’ont strictement aucune application en matière de sécurité des installations. Idem pour les systèmes d’identification des plaques minéralogiques. D’ailleurs, vous avez oublié le FLIR, c’est bien ça le FLIR)

Contentez-vous de vous attacher à ce que les conditions de travail désastreuses des forces de l’ordre s’améliorent. Merci.

Car tout ce qu’il ressort d’un communiqué comme le vôtre est votre désintérêt voir votre mépris des gendarmes et de leurs familles, qui ne sont qu’expédient politicien.

Et allez encore un petit coup de Brassens, car vous ne nous laissez décidément pas le choix.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :