Dans la série « rions un peu », roulons nous par terre de rire pour la dernière fois avec les indépendantistes catalans

Brassens: « quand on est con, on est con »…
On vous l’avait dit. Pokémon – pardon Puigdemon – est un sinistre et cynique crétin.

Donc nouvelles élections, que ce ramassis hétéroclite n’étant d’accord sur rien que sont les indépendantistes catalans perdront. Sans compter qu’ils auront significativement obéré la prospérité de leur province car les entreprises se barrent, à cause de l’incertitude crée par ces gribouilles…

Révolutionnaires de salon à tapas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s