Non Eric Piolle et Elisa Martin, les contrôles au faciès ne sont pas monnaie courante, même s’ils existent.

Place de Vendun devant la Préfecture…

Et après vous nous dîtes que vous voulez expérimenter la Police du Quotidien qui ne sera que biennale (cf. le budget 2018). Autant dire que nous faire croire que ce sont les CCI, ces bazars qui n’existent que sur la papier et qui ne servent strictement à rien, ne fonctionne pas non plus.

Et cela démontre l’ignorance totale de la manière dont travaillent les forces l’ordre, qui sont à l’image de société française et composées de fonctionnaires et de militaires dans leur immense majorité honnêtes et consciencieux.

Ce n’est pas le faciès qui provoque les contrôles, mais les comportements. Si jamais c’était le faciès et que cela est établi, alors il existe des voies de recours.

« Égalité trahie : impact des contrôles au faciès »: du grand n’importe quoi! « Le contrôle de Police Administratif peut avoir lieu dans une rue ou une gare et concerner toute personne, quel que soit son comportement. »

Il n’y a donc aucune rupture d’égalité.

Il va vraiment falloir arrêter le misérabilisme et le victimaire à deux balles.

Toute personne sur le territoire français peut-être contrôlée et toute personne bénéficie des mêmes voies de recours. Si on s’estime lésé, alors il faut agir en justice, prendre attache avec une association. Et arrêter de chouiner.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :