Des députés réfléchissent à la suppression des allocations familiales pour les plus riches. Et qui c’est kikon voit sur BFMTV la mèche au vent: Sylvestre!

Oui, nous avons décidé de régresser:  on surnomme nos députés avec des noms de personnages d’émission pour enfant. Ça parle à tout le monde. Jean-Charles Colas-Roy, Colargol. Maintenant Olivier Véran, Sylvestre (écoutez le bien). On travaille toujours sur les deux autres, merci de nous laisser du temps. Ce sont deux femmes, il y a donc des précautions à prendre pour que ce soit très méchant sans se faire taxer de sexisme.
Oui, nous sommes méchants mais être méchant est un signe d’intelligence, c’est Vice qui le dit

Donc nous apprenons – coup de tonnerre, roulement de tambour, pèche de cuivres – que des députés réfléchissent (houlà!) à supprimer les allocations familiales pour les plus riches.
Bon. Bien. Ok.

1 – Si les riches, comme pour les retraités, ça commence à 1 200 euros par mois, on vous laisse faire le calcul du nombre de foyers touchés.

2 – Ce qu’on oublie, c’est que les alloc’, c’était pas que pour mettre en œuvre une politique nataliste pour repeupler la France après la dernière (guerre). Ce fut aussi un levier fondamental d’émancipation des femmes! Et oui!  Et elles seules continuent de les toucher en cas de divorce/séparation avec gardes des chiards… Les alloc’, c’est pour la mère. Non mais on vous dit pas dans quelle société patriarcale on vit!

3 – On veut ainsi donner l’impression qu’on va prendre aux riches pour donner aux pauvres.
Pour une famille de 3 enfants, les allocs se montent en 2017 à 296,7 euros par mois. Posons un couple « riche », les 10% du haut du panier qui a un revenu net mensuel de plus de 7 800 euros par mois.
Posons un famille moyenne avec deux parents qui travaillent et un revenu net mensuel de 2 300 euros par mois.

Vous le voyez le problème? Réduction d’impôt annuelle en moyenne de +/- 2 000 par an (sans compter l’ISF) pour les 10% les plus riches…

Explications M. Olivier « Sylvestre » Véran, d’autant que les complémentaires santé vont augmenter de 4 à 5% en 2018, que vous allez essayez de fusionner les caisses de sécu, ce qui va être un bazar sans nom , ce qui est le but escompté, à fin de privatisation à terme du marché de l’assurance santé, 400 milliards d’euros en France.

Vous êtes bien dans toutes les commissions qui traitent de tout ce bazar, M. Véran, genre rapporteur général?

Alors nous demandons respectueusement – mais avec insistance – un papier circonstancié, avec chiffres, graphiques, simulation et analyses sur la base duquel nous pourrons évaluer le projet de ces députés qui réfléchissent (enfin).

Bien sûr à nous remettre dans les meilleurs délais. Merci.

Non, parce, nous, we deserve a happy ending. (Nous méritons un fin heureuse)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.