Un média citoyen et altersystème? Vous tournez mal, Guénolé, vous tournez mal!

Sur le mur de Thomas Guénolé, que nous apprécions beaucoup par ailleurs, on peut lire:

« La pétition pour créer un grand média audiovisuel altersystème est désormais en ligne. » avec le lien vers la pétition de la France Insoumise.

La lecture de ce manifeste laisse songeur  car (a) on dirait un copié-collé de la charte de Médiapart et d’à peu près tous les médias indépendants et (b) quand on lit « ce média sera pluraliste », on se marre: c’est la multiplicité des médias qui crée le pluralisme, pas un seul média et nous doutons fort que le pluralisme soit garanti par un bidule de la FI ou de quelque autre appareil politique.

Vous tournez mal Guénolé,  vous tournez mal!

Un média citoyen est une impossibilité, parce qu’alors ce n’est plus un média. C’est à la limite un réseau social. Un média c’est une organisation peuplée de professionnels qui a pour objectif de transmettre des informations et des analyses au public, aux citoyens. Cela fonctionne parce que les gens, les professionnels dont le rôle est de le faire, sont considérés comme des tierces parties de confiance. Un journaliste quand il travaille n’est pas « citoyen » et ne doit surtout pas l’être – pas plus qu’il ne doit être un cadavre dans les mains des pouvoirs établis.

Quant au délire « alertsystème », à partir du moment où un média existe il est dans le système. Il opère selon les mêmes règles et les mêmes conditions que ces concurrents, surtout en matière audiovisuelle.

Soit on parle d’un média indépendant, et là il y en a tout plein: Médiapart, Politis, Reporterre, Médiacités, Place Gre’net, Arrêt sur Image, Fakir, Le Canard Enchaîné, Charlie Hebdo, Nolife etc.

Plutôt que d’essayer de monter une fois de plus un énième usine à gaz, ne faudrait-il pas plutôt que les petits insoumis commencent par payer l’information, par s’abonner à des média indépendants et donc ainsi garantir leur indépendance et les soutenir? Ça ne serait pas plus intelligent? D’autant que quand on voit Garrido salariée par Bolloré passer chez Morandini, ben on a pas envie de vous donner une clopinette.

A moins qu’on veuille revenir au XIXeme siècle avec des politiques – les cadres des insoumis en l’espèce –  étant également des patrons de presse, salariant la cohorte youtubers genre Usul ou le Fil d’Actu (pas déplaisants d’ailleurs, ils font de l’excellent boulot), ce qui serait l’exact image négative du système médiatique « oligarchique » actuel sans la viabilité économique? Allez, avouez le, le Ché-vez se prend pour Jaurès et veut son Humanité, mais n’est pas assez courageux pour le dire franco et pour appeler aux fonds! Sinon, RT France vient de recevoir son autorisation d’émettre: postulez!

Bref, vous tournez mal, Guénolé. Vous tournez mal. 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s