Révision de la constitution: on pédale dans la choucroute

Ils sont drôles au JDD. Le résultat des sénatoriales est une « contre-performance »? C’est une défaite électorale majeure couplée à un désaveu des actionnaires détenteurs d’action B, les élus locaux.

On peut lire également dans cet article que certains membre du gouvernement, au nombre desquels doit bien appartenir le Santon Mou vue l’ineptie proférée,  affirment que Macron pourrait réviser la constitution avec une simple loi organique.

Bien voyons!

Une révision constitutionnelle se fait soit à l’initiative du Président de la République et du gouvernement – il s’agit alors d’un projet de loi constitutionnel – ou bien à l’initiative du Parlement, il s’agit alors d’une proposition de loi constitutionnelle.
Dans les deux cas, deux chambres du Parlement disposent des mêmes pouvoirs et du même poids et aucune de prévaut sur l’autre: elles doivent adopter le texte dans les mêmes termes.

Alors oui, c’en est fini de l’artifice communicationnel masturbatoire du Congrès permettant à Jupiter de jouer au POTUS, puisqu’il n’obtiendra pas la majorité des 3/5eme pour sa révision.

En fait l’idéal serait que Macron fasse comme De Gaule en 1969, mais jusqu’au bout, hein, pas faire semblant, pas jouer. Aller au référendum et si le référendum est rejeté, démissionner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s