Macron veut essayer de prendre de vitesse les Allemands? C’est risible.

On ne lance pas un processus pour la Zone Euro tout seul!!!
Vous avez vu ce que Linder, le patron des libéraux allemands, a dit? Envoyer paître Macron et sa réforme de la zone euro.
Et Merkel sera ravie d’exhausser Linder parce que ça l’arrange à ce stade + le patronat allemand et surtout les banques allemandes ne veulent pas en entendre parler + ce n’est pas non plus la préoccupation principale des verts + voir le discours sur l’État de l’Union où Junker a systématiquement dézingué en Allemand les « propositions » de Macron, dont personne ne veut pour le moment…

Il s’est mis à dos les italiens – 3eme économie de la zone Euro – et les espagnols sont occupés à autre chose. Il reste qui comme alliés? La Grèce? Les belges et les luxembourgeois? Ils tourneront casaque.

En Allemagne, aux Pays Bas, en Finlande, en Irlande etc. et à la Commission, personne ne veut de sa « refondation » à ce stade et personne ne bougera de toute manière sur aucun dossier majeur avant que le Brexit soit consommé.

Il est parfaitement suicidaire – et très malpoli – de mettre en difficulté Merkel et la CSU/CDU au moment où la formation d’une majorité commence, tout comme il est parfaitement imbécile d’essayer de forcer la main au SPD (essayez de forcer la main à Martin Schultz et on va voir ce qui va arriver).

Et c’est faire le jeu au surplus de l’AfD! Imaginez un peu si Merkel avait fait le jeu du FN lors des présidentielles…

Il n’y a pas de fenêtre de tir, aucune en matière Européenne pour le moment et il n’y en aura pas avant la mi-2019 au plus tôt, à moins de crise financière majeure… Il serait temps que Macron comprenne qu’il ne maîtrise par l’agenda, parce qu’il est impossible de maîtriser l’agenda européen seul. Même la France et Allemagne ensemble ne le maîtrisent pas.

Et il nous fait cela en situation de faiblesse extrême avec une grosse contestation sociale qui ne va aller qu’en s’amplifiant et une raclée aux sénatoriales, qui le rendent tout simplement pas crédible aux yeux des partenaires européens qui pourraient éventuellement soutenir ses propositions.

Il s’imagine qu’en maintenant le déficit budgétaire à 3% tout en prévoyant des coupes qui sur tout le quinquennat vont se monter à +/- 300 milliards d’euros (20 milliards d’euros par an cumulés) tour en hypant un plan d’investissement de 54 pauvres petits milliards sur la même période – nous vous laissons imaginer l’impact économique de ce genre de cure d’hyper-austérité –  cela va l’autoriser à mettre la main sur le magot, il se fourre le doigt dans l’œil jusqu’à l’épaule.

 

Pour faire ce qu’il veut faire, il faut modifier les traités européens, ce qui se fait à l’unanimité. Et l’unanimité dans la zone euro, ça ne se construit pas tout seul, par définition.

Il s’agit donc encore d’un expédient de politique intérieure, qui va encore nous coûter très cher. Il n’arrivera pas à prendre de vitesse les Allemands qui l’ont vu débarquer gros comme un camion. Quand on est en face d’un mur, ce n’est pas en accélérant et en klaxonnant que le mur va s’écarter… Il faut anticiper comment contourner le mur, ce qui implique qu’on commence la manœuvre de loin.

Mauvaise méthode, mauvais timing, création de dissensions en Europe parfaitement inutiles qui n’apporteront rien à l’édifice, si ce n’est des bâtons de dynamite, et contribueront affaiblir encore plus la France en Europe qu’elle ne l’est déjà…
Le comportement de nos dirigeants, on vous dit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :