Vous voyez le Watergate? Ben, vous oubliez… Trump et le GOP (Grand Old Party, le Parti Républicain), c’est tout simplement pire que tout ce qu’on pouvait s’imaginer…

C’est tout bonnement ah-u-ri-ssant!

L’analyse de Robert Reich, Professeur de droit à Berkley et ancien Ministre du Travail de Bill Clinton.

1 – Robert Mueller, le Procureur Spécial a signifié à Paul Manafort (l’ancien directeur de campagne de Trump) qu’il devait s’attendre à une mise en examen. Cela lui a été signifié après la perquisition de son domicile qui a eu lieu au petit matin cet été.

2 – Un juge fédéral a autorisé le FBI à mettre sous écoute les communications de Manafort avec d’éventuels agents russes. Cette surveillance a commencé bien avant que Manafort rejoigne l’équipe de Trump (NDR: vous vous imaginez donc la « baseline » que possède la justice? on parle peut-être de plusieurs années), alors qu’il travaillait pour des intérêts pro-russes en Ukraine. Le FBI  s’est à nouveau penché sur le cas de Manafort dès l’été dernier quand les allégations de collusion avec la Russie on refait surface.

3 – L’ancien Conseiller à la Sécurité Nationale de Trump, Michael Flynn, vient d’établir un fidéicomis pour faire face à ses frais d’avocats. Cela signifie qu’il s’attend à de très gros et très longs ennuis judiciaires.

4 – Robert Mueller, le Procureur Spécial, aurait obtenu un mandant de perquisition pour obtenir tous les éléments de campagnes facebook payés par des agents russe et cela mettait en cause Jared Kushner, le genre de Trump et son conseiller spécial, qui aurait cherché des financement russes – on parle en centaine de millions voir en milliards –  pour renflouer l’entreprise familiale au bord de la faillite.

Sans compter qu’il est également apparu que le « chef de la transition », c’est à dire le Vice-Président Mike Pence, avait été averti bien avant l’investiture de Trump des problèmes que posaient Manafort, Flynn, Kushner et al. et non seulement n’a rien fait, mais a en plus menti de manière répétée dans les médias à ce sujet, ce qui pourrait constituer une obstruction de justice.

Le nœud du lasso se resserre autour de tout l’entourage de Trump. La question est de savoir qui sera le premier à balancer, le premier à coopérer et qui fera tomber Trump.
Un niveau de corruption pareil, c’est du jamais vu aux USA… Ce qu’on risque de trouver c’est qu’outre la Russie, on a une fraction bien précise d’oligarques qui sont impliqués dans cette affaire, pour des raisons assez peu ragoutantes et assez dangereuses.

Et c’est l’intégralité de l’administration Trump Vice-Président compris – oui, celui qui doit remplacer Trump si il démissionne ou est destitué – qui risque de sauter.

Et si cela aboutissait à des élections présidentielles anticipées? Non parce que Hillary Clinton a déclaré que si ça continuait à s’amonceler, elle demanderait l’annulation de l’élection de Trump.  Ce qui semble à ce stade la meilleure des solutions possibles…

Attention, ne secouez pas la tête en levant les yeux au ciel en disant « ces américains ». Imaginez par exemple ce qui serait arrivé à Sarkozy où ce qui serait peut-être en train d’arriver à Macron si en France on avait (a) un parquet totalement indépendant, (b) l’équivalent du FARA et de l’interdiction de financement des campagnes électorales par des états, des citoyens ou des organisations étrangères (crime fédéral puni de 10 ans de prison aux USA)?

On pourrait voir l’intégralité de la liste des donateurs de En Marche!, siouplaît?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :