Séminaire de « teambuilding » pour que les députés LREM apprennent à faire leur travail: la charrue avant les boeufs

Comment dire? Comment dire?

D’autant qu’on apprend dans le Dauphiné Libéréqu’il faut remettre en marche les marcheurs avant le budget, ce qui implique qu’ils s’étaient arrêtés (à moins qu’on en ait perdus quelques un en route, comme Vilanni dans sa forêt, dans le reportage hilarant et désolant à la fois d’Envoyé Spécial)
Ah le budget: ça va donner encore des interventions lumineuses, bien informées, de gens qui comprennent et maîtrisent le document politique et la loi les plus importants…
Bref, on va leur refiler un petit dossier avec ces éléments de langage qu’il vont nous seriner.
Nous, on sent qu’on va bien rigoler, mais on vous raconte pas le boulot de fou pour débunker le monceau de bêtises qu’on va entendre.

C’est pourtant simple:

  1. Si on ne comprend pas, si on ne sait pas en quoi consiste le travail de parlementaire, alors il ne faut pas se présenter;
  2. Le travail de parlementaire ne peut pas s’apprendre par des séminaire de « teambuilding » mais en le faisait, ce travail. Un travail de parlementaire c’est 16 à 18 heures par jour, 7 jours sur 7, surtout quand on est novice;
  3. Le plus drôle c’est que l’immense majorité des députés LREM sont titulaires de Bac+5 au moins. Comme quoi instruction et intelligence ne sont pas synonymes. Quand on voit une députée avocate siégeant à la commission des lois qui ne connait pas la différence entre un décret et une loi ou une autre, juriste, qui assène que le conflit d’intérêt a une qualification pénale, ça laisse songeur (au début, après ça énerve); et
  4. Il est très drôle de voir ces chantres de l’entreprenariat être parfaitement incapables de se prendre en main tous seuls comme des grands et avoir besoin de garde-chiourmes, de séminaires, qu’on le prennent par la main et qu’on leur fasse voir.

C’est pourtant simple. Le travail de Parlementaire consiste en deux choses:

  1. Élaborer, débattre, amender et voter les lois
  2. Contrôler le pouvoir exécutif

A partir de là, on bosse, on passe du temps sur légifrance, quand on ne sait pas on demande, on se casse les neurones à essayer de comprendre avant de parler. Mais non! C’est bien connu, il suffit de communiquer, de déblatérer dans les médias et sur les réseaux sociaux pour que par opération du Saint-Esprit les choses deviennent réelles.

Leur rêve à ces gens là, c’est une appli pour être député. Des idées, M. Bonnel?

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :