Communiquer n’est pas agir!

Nous en débattions hier soir encore de manière « virile » avec des médiologues, certains adeptes de Régis Debray.

La croyance que communiquer c’est agir est parfaitement fausse. Certains avancent que dans une société démocratique, médiatique et numérique comme la nôtre, la donne a été changée, c’est nouveau un « paradigme » qui est avenu et patati et patata. Rien n’est plus faux, et surtout rien n’est plus nombriliste et vain.

Quand on regarde le nombre de titres de presse qui existaient au début du XXème siècle, avec le développement du chemin fer, de l’automobile, du télégramme, de la TSF etc. et l’alphabétisation de masse, on avait à faire toute chose étant égale par ailleurs à une masse équivalente d’information qui circulait aussi rapidement d’aujourd’hui.

« La liberté d’opinion est une farce si l’information sur les faits n’est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l’objet du débat » a écrit -Hannah Arendt. Sans libre circulation d’une information pluraliste, pas de démocratie.

Arrêtons donc de nous masturber le nombril: la société française d’il y a un siècle était toute aussi démocratique que la nôtre, même si elle n’était bien sûr très différente – à commencer par ses normes.

Ce mythe de la communication comme principe d’action – alors que les médias sont un principe agissant mais pas un principe d’action – est très français. Il permet à ceux qui parce qu’élus ou bien parce que faisant partie de la classe dominante ou ayant une position qui leur permet de parler (journalistes, communicants) et qui donc croient détenir un magistère de la parole, de se persuader qu’ils suffit de dire pour que leur discours deviennent réalité. Rien n’est plus faux. Et l’enjeu reste le même: la domination.

N’importe qui a travaillé dans l’industrie, la vraie, celle qui manufacture des produits, sait qu’on ne peut pas dépasser certaines limites dans la communication , non seulement au risque de tomber dans l’illégalité (publicité mensongère, tromperie etc.), mais au risque de se retrouver avec un paquet de clients mécontents qui ne rachèterons pas vos produits, qui n’aurons pas confiance en votre marque, ce qui ultimement mettra à mal l’entreprise.

Cette forme de névrose qui veut que certains croient dur comme fer que la séquence suivante est vraie est nocive et une monumentale ânerie: J’ai une certaine position =>  j’ai le droit de discourir => donc mon discours sui generis agit sur la réalité.

Non! La bonne séquence est: j’ai une certaine position qui me permet de m’exprimer légitimement « plus » que les autres => j’explique mon analyse des faits et mes intentions => j’espère recueillir l’assentiment ou au moins l’acceptation => je peux prendre des décisions qui seront comprises et respectées => tout le monde peut agir dans le même sens.

On a par exemple pu constater les ravages causés par cette névrose lors de la conception du projet CVCM, ou bien lors des 4 premier mois du quinquennat de Macron.

Tout le microcosme parisien s’est ému de la nomination d’un éditorialiste, Bruno Roger-Petit  – que nous nous sommes empressés de renommer Bruno Roger-Conway comme nous avions rebaptisé Christophe Castaner Christophe Sean-Spicer puis Christophe Mootchtaner. Parce que Bruno Roger-Petit comme porte parole de l’Élysée sera à Emmanuel Macron ce que Mary-Ann Conway est à Trump: un Surogat. C’est à un dire un pâle ersatz s’exprimant au nom du Président mais n’étant pas lui. Quant à l’affirmation que Sibeth Ndiaye s’occupera du « Off  » et Roger-Petit du « On », c’est une sombre mascarade.

A cette enseigne, le commentaire de François Patriat, Sénateur LREM, est édifiant: « Jupiter, ça n’a pas marché ». Comprendre « les français n’ont pas marché dans la combine ».

Au lieu de changer de comportement, de mode de décision et de mode d’action, on va donc seulement changer de mode de « distribution » du discours.
Ce qui ne mènera pas bien loin. Nulle part pour être précis.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :