La mort est dans l’oeuf, littéralement (si, si on vous assure).

Et voilà t-y pas que les idéologues écologistes sautent sur l’occasion pour faire leur com’ et comme toujours en jouant sur les peurs avec des faits qui sont érronnés.

Non Yannick Jadot, le mode production intensif en lui-même ne génère pas plus de « crises » sanitaires que l’écolo-bio-bobo. Il en génère même moins puisque des produits de très grand volume et standardisés sont plus faciles à contrôler et que l’application par des producteurs et des industriels de techniques industrielles de contrôle de qualité systématiques alliées aux obligations de traçabilité, qui sur les œufs est totale puisque tout cela est imprimé sur les coquilles, fait qu’il y a moins de crises sanitaires aujourd’hui qu’il y a 50 ans. On a moins de chance de mourir du botulisme avec une conserve de haricot industrielle qu’avec une conserve faite maison.

Sur cette affaire d’œuf, il va falloir arrêter de raconter n’importe quoi.

Le Fipronil, ça fait 25 ans que la France entière en bouffe à des doses bien plus importantes que celles retrouvée dans ces œufs en caressant et faisant des bisous à ses animaux de compagnie: c’est du Frontline. Et personne n’en est mort. En toxicologie, c’est la dose qui tue, pas le poison!

Donc ce n’est pas une crise sanitaire. C’est une fraude massive qui doit être réprimée.

Ces fraudes massives, nos voisins belges et néerlandais en sont coutumiers, parce qu’on a à faire à des traders, des opérateurs purement financiers prêt à tout pour le profit et qui contrôlent une partie de production parce qu’ils contrôlent une partie des débouchés sur des marchés de commodités.

Ce n’est pas le cas en France où l’organisation de notre agriculture par filière fait que les intermédiaires financiers ne contrôlent pas la production et encore moins les débouchés. Par ailleurs, la fraude de petits acteurs – producteurs, grossistes etc. – sur le marché du bio est également massive.

Ce sont les autorités belges et néerlandaises qui n’ont pas fait leur boulot (les 6 000 litres de Fipronil retrouvés hier à Anvers chez un fournisseur de Chicken’s Friends, l’entreprise néerlandaise incriminée, c’est du pipi de chat?).

Quant à savoir quelle type d’agriculture on souhaite – intensive ou extensive- c’est un autre débat, qui doit effectivement être mené de manière rationnelle, pas idéologique ni dogmatique, sur la base de faits.

Alors arrêtez, M. Jadot, de créer des liens de cause à effet où il n’y en a pas et de jouer sur la peur pour faire passer vos messages politiques.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.