Quels pourraient donc être les vrais petits calculs d’Emmanuel Macron, ou Viva Las Vegas.

On eu le droit à deux discours médiocres, un du Président hier et un autre du Premier Ministre aujourd’hui.  Nous ne parlons même pas du contenu qu’on connaissait depuis la campagne mais de leur faillite totale à esquisser une politique, c’est à dire un système de pensée et d’action cohérent et compréhensible par les français, qui pourrait, si ce n’est susciter leur adhésion, au moins garantir leur acceptation.

Ces gens étant peut-être très bons pour arriver au pouvoir mais apparemment incapables de l’exercer – nous le craignons – ils sont, à notre humble avis, déjà repartis en campagne car gérer c’est pour les boloss, c’est pas pour les swags à pensée complexe. S’ils sont mégalos, ils ne sont pas aveugles au point de ne pas se rendre compte que ça commence tellement mal et dans l’amateurisme le plus total (genre les députés qui applaudissent n’importe quand: on se serait cru soit à Roland Garros soit en Corée du Nord hier et aujourd’hui) , que ça sera très difficile voir impossible à rattraper.

Amusons-nous donc un peu à spéculer.

Il nous apparaît clair que la tactique, le petit calcul de Macron (pour la stratégie on vu qu’on pouvait repasser lors de ces deux creux et flous discours) pourrait-être le suivant:

  • Conserver cette majorité jusqu’à ce que ça craque et, juste avant de dissoudre l’assemblée, faire passer la réforme du nombre de députés, la dose de proportionnelle et une carte électorale lui étant favorable. Idéalement , Macron espérerait que cela devrait intervenir en 2019-2020;
  • Changer de Premier Ministre après ces législatives; et
  • Recaser les 30% de parlementaires en moins dans les collectivités (municipales de 2020, Départementales de 2021 etc), espérerait-il naïvement (dès la rentrée, les députés LREM auront bcp de mal à marcher dans les rues  de leurs circos, alors des élections locales dans 2 ans et demi, that’s a f**** long shot).

Ah oui, on oubliait: la directrice de la communication de Business France a été entendue par la Police il y a deux semaines après une perquisition qualifiée de fructueuse par le Parquet. Cette directrice est bien celle qui a mis en garde à la fois Muriel Pénicaud et le cabinet de Macron (n’oublions pas que le responsable Stratégie et Communication de Macron à Bercy, qui fut son directeur de la communication durant la campagne et qui est aujourd’hui son « conseiller spécial », est un ancien de chez Havas – oui, il a « fait » la campagne électorale de Maduro au Venezuela en 2013).

Ca risque de tomber dru et cela remonte sans doute jusqu’au Chef de l’Etat en personne, comme le démontre Regis de Castelnau.

Il fort probable que Mme Pénicaux nous quitte très vite  – ça tombe bien, le droit du travail c’est tellement embêtant – ainsi que certains des plus proches conseillers du Président.

Renouvellement et Moralisation.

Montjoie Saint-Denis!

Yolo!

Viva Las Vegas!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s