Nous apportons la preuve du mensonge de Mme Larabi – bis

Voici le message que M. Roberto Roméro, responsable investitures de Benoît Hamon, a envoyé à la presse:

« Le Dauphiné Libéré a indiqué que Benoît Hamon apportait son soutien aux candidats d’«Ensemble pour gagner » sur les 1ere et 3e circonscription de l’Isère.

Si la démarche de rassemblement de la gauche n’est pas remise en cause il est néanmoins nécessaire de préciser que Benoît Hamon apporte son soutien à Nicolas Kada dans la 1ere circonscription et qu’il respecte le vote des militants qui ont investi Michel Destot dans la 3e circonscription de l’Isère. »

Nous rappelons ce qu’un membre de l’équipe de Benoît Hamon a déclaré dans la presse, quant interrogé à ce sujet:

« Ensemble pour gagner !, on ne savait même pas que ça existait !, s’étonne-t-on dans le proche entourage de Benoît Hamon. Il y a eu une utilisation de l’affaire. »

Nous voyons donc que Benoît Hamon ne soutient pas « Ensemble pour gagner » et ne soutient pas Mme Larabi. Elle n’est même pas mentionnée dans le message de M. Roméro.

Mme Larabi s’est par conséquent bien arrogé dans des documents de campagne officiels (un communiqué de presse est un document de campagne officiel) un soutien qui ne lui a pas été accordé afin d’utiliser le nom, de la réputation et de la notoriété d’une personnalité politique nationale à des fins électorales.

Et nous constatons également que le Dauphiné Libéré a propagé une fausse nouvelle sans avoir pris la peine de vérifier les informations contenues dans le  communiqué de presse de ‘Ensemble pour gagner », fausse nouvelle que l’équipe de Benoït Hamon a du démentir. Le Dauphiné Libéré n’a pas non plus pris la peine de contacter Pascal Clérotte, notre porte-parole, avant de reprendre le communiqué de presse de Mme Larabi dans lequel elle exprime avoir porté plainte. Si Pascal Clérotte n’était pas nommé dans l’article, il était en revanche parfaitement identifiable et une journaliste du Dauphiné Libéré était parfaitement au courant des tenants et aboutissanst de cette affaire. Elle avait d’ailleurs reçu des explications la veille de la publication de cet article, suite aux accusations qu’elle avait formulées sur un réseau social.
Par deux fois, la même méthode, avec la même candidate.

Cela pose problème. De gros problèmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :