La mise au point d’Edouard Philippe ne semble pas très au point

Édouard Philippe, notre Premier Ministre, au journal télévisé de France2: « Richard Ferrand peut rester au gouvernement malgré l’exaspération des français. Mais tout ministre mis en examen devra démissionner (NDR: tiens, c’est pas du Hollande, ça?) ».
Alors prenons le temps – si, si, on vous assure, c’est important – d’expliquer à l’ancien lobbyiste-en-chef d’Areva comme ça fonctionne: on ne peut gouverner tout un quinquennat contre l’opinion publique, et surtout pas en commencer un, surtout quand il n’y a pas « d’état de grâce ».
Parce qu’à force, l’opinion publique elle s’énerve et elle descend dans la rue, et vu comme ce quinquennat démarre en fanfare – incompétence politique, communication autocratique, joute infantile d’une sous-ministre avec un académicien par lettre « privée » écrite sur le papier à en-tête de son ministère, affaires, erreur de politique étrangère etc. – les rues risquent d’être pleines dès la rentrée. Et, le Premier Ministre partagera ce constat, l’opinion publique dans la rue, ce n’est bon pour personne.
« Dans le même temps », un ministre qui est discrédité à ce point deux semaines après sa prise de fonction (l’opération à 580 000 euros de M. Ferrand et Mme Doucen, même s’il finissait par s’avérer qu’elle est légale, le discrédite profondément car elle montre un mélange privé-public pendant près de 20 ans) est un ministre qui ne pourra pas faire son travail correctement. Il ne bénéficiera pas de la confiance – cruciale – de son administration et se fera accrocher en permanence au Parlement. Sans compter la légitime vindicte d’une grande partie des français.
Pour finir, une personne qui reconnaît ce mélange privé-public systématique de longues années durant  ne présente pas les garanties d’intégrité, de moralité nécessaires à être un Ministre nommé par Emmanuel Macron, qui a été très clair durant toute la campagne à ce sujet.
Nous attirons également votre attention sur le cas de M. Bayrou et de Mme de Sarnez. Corine Lepage a écrit dans un livre paru en 2014 que la secrétaire particulière de M. Bayrou avait été payée sur la ligne parlementaire européenne de Mme de Sarnez. Si cela s’avère vrai, alors c’est un cas caractérisé d’emploi fictif puisque Mme de Sarnez a rémunéré quelqu’un qui ne travaillait pas pour elle avec des fonds européens. Et le Parlement Européen n’autorise pas l’emploi de personnels sur ses fonds pour faire autre chose que de travaileller effectivement au Parlement Européen. C’est par ailleurs cela qui est reproché au Front National. Mme Lepage – ce n’est pas le FN –  a réitéré son accusation devant Nicolas Beytou et les caméras de L’Opinion il y a peu.

Votre fameux criblage, avec audition par deux magistrats (au nom de quoi, de quelle loi? Magistrat de l’Ordre Judiciaire ou bien Conseil d’État ou Cour des Comptes?) de tous les ministres putatifs ne serait-il que fumeux?

Là aussi, les soupçons sont tels qu’ils prêtent à penser que ni Mme de Sarnez ni M. Bayrou présenteraient pas l’intégrité et la moralité nécessaire pour exercer des fonctions ministérielles selon l’étalon défini par le Chef de l’État. Espérons qu’outre la justice française, l’OLAF (Office européen de Lutte Anti-Fraude) s’y penchera également. Il serait fort dommageable pour le pays s’il avérait que ce genre de pratique est monaie courante parmi les parlementaires européens français, tous partis confondus.

Mais attendez un instant… A moins que les ministres ne soient là que pour amuser la galerie et que ce ne soient pas eux qui gèrent leur portefeuille, pas eux qui prennent les décisions, mais les bataillons de technos des cabinets, du Secrétariat Général du Gouvernement et de l’Elysée.
S’il vous plait, M. le Premier Ministre, détrompez-nous. Car là vous ne nous semblez pas du tout au point, mais pas du tout, en matière d’affaires publiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s