Journée Nationale de la Résistance. Les carottes sont cuites, nous répétons, les carottes sont cuites – et le parole du GAM a été autorisé à écrire à titre personnel

Je pense à mes deux grand-pères, qui ont été très tôt résistants, tous les deux torturés et déportés. Je pense aux cousins exécutés à Dijon et à Châtillon sur Seine.

Je pense à ceux qui ne sont pas revenus. Un multitude.

Je pense à tous ceux- très nombreux, du peuple qui a bien plus subi que collaboré – qui  ont aidé et caché leurs concitoyens juifs, des aviateurs alliés et toutes personnes recherchées.

Je pense à Antonio Daura, qui a subit la triple peine, républicain espagnol réfugié en France, résistant, donné aux Nazis par la police de Vichy, déporté. Merci de m’avoir appris à penser quand tu étais encore là, avec ton quart de poumon dont le souffle était fort que celui d’une foule criant sa révolte.

Je pense à ces soldats français morts pour la France en 1940 et dont personne ne parle alors qu’ils se sont battus comme de lions quand le pouvoir politique, l’état major et l’establishment ont fui et les ont abandonnés (125 000 morts en 3 semaines, qu’on ne vienne pas dire qu’il ne s’est pas battu, le soldat français). Que la lâcheté de leurs dirigeants ne viennent plus jamais entacher leur courage.

Je pense à tous ceux, tabors marocains, tirailleurs sénégalais et alégriens etc.  – toutes les troupes coloniales – qui sont tombés sous notre bannière durant les deux guerres (au bas mot, je ne parlerais pas de la Corée et de l’Indochine) et que nous avons mal traités.

Je pense qu’être français est un choix même si on est né français, pas un expédient.

Je pense – et je sais – qu’être français, sans être nationaliste pour autant, n’est pas la même chose que d’être allemand, italien, belge etc. La différence est enrichissante et source de rire et de surprise, et c’est pour cela que l’Europe est belle – faut-il encore qu’on la fasse pour tous.

Mais je sais aussi qu’on ne peut pas être français – ou italien, ou américain, ou canadien, ou algérien – en étant autre chose « en même temps ».

Être français est un choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :