Le Ministre de l’Intérieur a t-il peur?

Ce texte est relayé par Mona Chollet, journaliste au Monde Diplomatique et essayiste.

Le Ministre de l’intérieur veut encore dire au peuple quoi et comment penser.

Notons tout d’abord un énorme non-sens historique à la limite du révisionnisme. La référence aux brigades rouges et la RAF n’est tout à fait juste car il est aujourd’hui établi que le terrorisme le plus meurtrier et le plus aveugle dans les années 70 et 80 était le fait de l’extrême droite (Crédit Agricole de Milan, gare de Bologne, Oktoberfest, tueurs du Brabant etc.) avec la complicité d’un certain nombre d’organismes d’État (en Italie, moins en Allemagne) , et moins de l’extrême gauche (même si cette dernière a également commis des atrocités, mais pas d’attentats à la bombe par exemple, des attentats ciblés armes à la main, ce qui est tout à fait criminel et du terrorisme). Voir ce documentaire diffusé par ARTE

Gérard Collomb développe exactement le même discours que durant la guerre froide en ciblant d’abord la gauche militante, plus que l’extrême droite, parce que cette gauche militante possède une faculté de mobiliser dans la rue beaucoup plus grande que l’extrême droite, qui elle mobilise plutôt dans les urnes (comme l’a montré le résultat de présidentielle) car aimant l’ordre.

Il n’a jamais entendu dire, Gérard Collomb, dans une planche d’un de ses frères, que la colère doit avoir un exutoire, doit être entendue, qu’on doit y remédier dans les faits, ce qui permet à ceux qui sont colère non pas de cesser de l’être séance tenante mais de l’exprimer de manière rationnelle?

La notion de cohésion sociale, il connait, M. le Ministre? Non parce que ce que fait le Ministre de l’intérieur est ni plus ni moins que de désigner plus de 40% des français (les électeurs du FN + ceux de la FI) comme l’ennemi avec un vocabulaire qui s’applique au terrorisme. On se croirait sous la IIIème république avant l’avènement du Front Populaire…

Il est toujours amusant de voir ceux qui se réclament du libéralisme fort peu goûter le pluralisme.

Les signaux que lui répercute le Renseignement Territorial, en charge de tout ce qui est social, doivent vraiment être au rouge, et la rentrée sera chaude, quelque soit l’issue des législatives.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :