Et si la co-construction ne visait qu’à s’approprier des projets conçus de longue date, bien avant 2014?

On nous assène ce barbarisme de la co-construction depuis 3 ans. Esplanade, Flaubert, « tiers lieu » Alliance etc.

Au delà des grandes déclarations d’intention, qu’en est-il exactement?

Tout d’abord, rappelons que la France a été le premier pays au monde à faire des enquêtes publiques et de la concertation une obligation, légale en… 1833. Oui, vous avez bien lu, en 1833, la loi 07 juillet , qui a introduit la notion de déclaration d’utilité publique.

Ce dispositif a été continuelle étoffé jusqu’en 2010 (La loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010) .

Rien de bien nouveau sous le soleil et absolument rien « d’innovant » ni de révolutionnaire, contrairement à ce qui est systématiquement déclaré par la municipalité grenobloise et l’exécutif métropolitain.

En matière de démocratie locale également: elle a été sériée par la loi en 2002

Les élus sont naturellement et malheureusement peu enclins à jouer le jeu de la démocratie locale pour une raison fort simple: elle ne leur appartient pas, mais aux habitants et est de ce fait incontrôlable.

Alors pourquoi donc cet intérêt soudain, ce rouleau compresseur communicationnel à ce sujet?

Ce qui est recherché est un double objectif:

  1. La validation de politiques par la population qu’on prétend concerter afin de se retrancher derrière un semblant de démocratie, quitte à truquer les périmètres et les modalités de concertation comme on a pu le voir avec CVCM. Cela permet également de s’exonérer de décisions qui n’ont pas été prises par les gens en rétorquant qu’on a concerté: Vox Populi, Vox Dei.
  2. En re-concertant sur des grands projets déjà dans les clous, on croit pouvoir ainsi s’approprier la paternité de ces projets qu’on a absolument pas contribué à concevoir, et donc d’en tirer les bénéfices politiques.

Jeu de dupes de ceux qui ne savent pas agir et qui ainsi tentent de nous faire croire qu’ils font: réaliser est toujours plus important, et les retards et surcoûts causés par cette tentative d’appropriation ne sont généralement pas acceptés.

A Grenoble, c’est flagrant sur tous les grands projets, dont aucun n’a été initié par la municipalité (à l’exception de CVCM mais avec 10 millions d’euros, peut-on parler de grand projet?).

On a pu voir des articles de presse sur « les grands projets de Vincent Fristot » pour lesquels non seulement il n’est pour rien mais également contre lesquels il a, comme tout l groupe écologiste, systématiquement voté durant la précédente mandature.

Prenons le cas de Flaubert: cette ZAC était dans les clous, avaient déjà été concertée, il ne restait plus qu’à faire. 3 ans de retard et que fait-on? On relance une « concertation » sur un projet dont la taille et la complexité fait qu’on sait très bien qu’il ne pourra pas être modifié en profondeur, afin de s’en arroger le mérite. On consulte les habitants sur la couleur des pots de fleurs en comptant bien sur leur prétendue naïveté et absence de mémoire pour leur faire avaler que c’est la municipalité qui agi. Ce dont personne n’est dupe.

Ce genre de comportement est d’une nocivité extrême et peut avoir des conséquences dramatiques. Prenons l’exemple des projets ANRU 1: si tous n’a pas commencé avant le 31 mai 2017, les financements (on parle en centaine de millions d’Euros) seront perdus.

Pour mémoire, ANRU1 à pris 3 ans de retard, à cause de la co-construction, du changement d’architecte urbaniste pour des raisons « politiques »   alors que ces projets avaient déjà été concertés avant 2014…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :