Le nombre de Grenoblois allant à vélo au travail est de 15%, selon le Syndicat des Miracles Techniques et Comptables.

Dans une étude très sérieuse de l’INSEE qui avait déjà fait les choux gras des feuilles  locales, 16% des grenoblois utiliseraient le vélo pour se rendre au travail, sur des distances inférieures à 5 km. A quelle fréquence – tous les jours, une fois par semaine, une fois par mois, une fois par an – ça on ne le sait pas. Nous affirmons nous que 100% des grenoblois actifs entre 15 et 74 ans savent faire du vélo. Nous mettons nos boyaux à crever que le nombre de gens habitants et travaillant en centre-ville qui se rendent à travail à pieds est au moins aussi important que celui qui de ceux qui le font à vélo.

« Les adeptes de la bicyclette parcourent de faibles distances et résident plus fréquemment dans les villes-centres des grands pôles urbains. Grenoble se positionne dans le tiercé de tête des grandes villes françaises où le vélo est le plus utilisé. Ce sont les hommes, les personnes qui vivent seules, les cadres et les diplômés de l’enseignement supérieur qui y ont le plus souvent recours. » nous dit l’INSEE.

Autant dire que les 15% avancés par le SMTC (quelle méthodologie siouplaît?) vivent et travaillent à Grenoble, ce qui n’a strictement aucun impact sur le report modal qui commence lui à jouer au delà de 5 km.

Ce qui bien sûr n’a pas été pris en compte dans la conception de CVCM, tout comme les reports de circulation et les reports modaux n’ont pas été étudiés hors du petit périmètre de CVCM. Comme si les reports modaux de l’île-Verte à Europole avaient un quelconque impact sur les embouteillages et sur la pollution atmosphérique à l’échelle de la Métropole et de la zone du Schéma de Cohérence et d’Orientation Territorial (700 000 habitants, incluant le Voironnais et le Grésivaudan).

Ces statistiques, hors mis leur portée strictement sociologique qui nous dit que ce sont les CSP+ qui ont les moyens d’habiter en centre-ville et près de leur lieu de travail qui sont les plus susceptibles d’utiliser le vélo, ne veulent strictement rien dire et ne sont d’aucune utilité pour la gestion de la collectivité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :