Commencerait-on à y voir plus clair quant à qui est Emmanuel Macron? Il faut une fois de plus se tourner vers la presse étrangère.

On nous reproche de critiquer Emmanuel Macron alors que Marine Lepen est au second tour, et donc « de faire le jeu du FN ».

Argument de faquin et de Philistin.

Parlons clair: si nous appelons à voter Macron dimanche et que les 27 membres du GAM le feront, pourquoi devrions-nous nous passer d’analyser et de dire ce que nous pensons d’un candidat pour lequel nous allons voter à reculons, pour une fois de plus faire barrage au FN, alors que le présence du FN au second tour est le résultat des politiques conçues et mise en œuvre entre autres par Emmanuel Macron comme Secrétaire Général Adjoint de l’Élysée puis comme Ministre de l’économie?

On nous reproche de ne pas critiquer Marine Lepen, mais enfin, quelle utilité puisque toute la presse s’en charge déjà et le fait bien mieux que nous saurions le faire. Au surplus, nous avons déjà livré notre analyse dans deux billet, ici et .

Il nous importe de bien sérier qui est ce candidat pour qui nous nous apprêtons à voter par défaut, parce qu’on a pas le choix et qui, une fois élu, passera outre cette irréductible réalité et se comportera comme s’il avait été plébiscité.

Mettons en exergue certains faits saillants.

On a appris dans les colonnes de nos ami du Soir, le grand quotidien belge francophone, que le mouvement d’Emmanuel Macron rejoindra le groupe ALDE – les libéraux – au Parlement Européen.

Le groupe ALDE est présidé par l’ancien Premier Ministre belge néerlandophone Guy Verhofstad.  Si nous sommes tous des européens convaincus et avons, pour certains d’entre nous, une longue expérience des institutions européennes, nous ne pas sommes des eurobéats doublés d’eurocrétins comme l’est M. Verhofstad. L’Europe oui, mais pas n’importe laquelle et pas n’importe comment, et surtout pas en cédant au fédéralisme européen belge qui ne trouve son origine que dans l’incapacité de la Belgique à être elle-même un pays cohérent du fait des sempiternelles foires d’empoigne flamands-wallons depuis 1962

M. Verhostadt a récemment tenté, pour tenter de se faire élire Président du Parlement Européen, de conclure une alliance avec le mouvement populiste 5 étoiles de Beppe Grillo. Avec le succès que l’on sait puisqu’il n’a pas été élu Président du Parlement Européen. Un très grand stratège politique.

Le groupe ALDE rassemble tout ce que l’Europe compte de néolibéraux inféodés aux Etats-Unis et très pro Big Business. Non pas que les USA soient un problème en eux-mêmes, mais pour ceux qui croiraient que Emmanuel Macron ambitionnerait de « refonder » l’Europe, c’est raté. Ce que fera Emmanuel Macron est plus prosaïquement consultable sur le site du groupe ALDE.

Ce que veux E. Macron c’est une déréglementation au niveau national remplacée par une régulation européenne, à tous les niveaux. C’est par exemple, déréglementer le droit du travail sans pour autant travailler à une meilleure réglementation au niveau européen. Ce que veut Macron c’est par exemple une meilleure coordination budgétaire et fiscale eu niveau européen sans pour autant promouvoir des règles au niveau européen.

A la limite, un tel projet serait faisable et bénéfique si on confiait une partie du pouvoir de régulation et de sanction détenus aujourd’hui par la Commission( donc sous le  contrôle « politique » du Conseil Européen) au Parlement Européen et à la Justice, ce qui présuppose de renforcer leurs pouvoirs et prérogatives de manière significative. Mais ce n’est bien sûr pas du tout ce qui est prévu.

Ceux qui rêvent de l’Europe sociale, de l’Europe écologique, de la nécessaire Europe de la défense en seront pour leur frais. L’Europe s’éloignera plus qu’elle ne l’est déjà de ses citoyens.

Il est plus important que jamais de rappeler avec force le 18 juin, soir du 2eme tour des élections législatives, à Emmanuel Macron parce qu’il sera élu par défaut et à rebours de l’ordre institutionnel, et donc ne sera pas légitime à imposer sa ligne politique. Il est plus important que jamais de faire perdre En Marche! aux législatives afin que Macron ne puisse pas gouverner en usant des institutions dangereuses quand dans de mauvaises mains de la Veme République.

Un Président élu par défaut sur la seule base de la présence de l’extrême droite au second tour ne saurait gouverner car il ne peut prétendre le faire pour la majorité des français, qui, nous le répétons avec force, sont représentés par le seul Parlement. Il nous appartient donc de faire en sorte que l’équilibre des pouvoirs soit réparti en conséquence.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :