Que Saint-Cricq me croque: arrêtons de taper sur ces 2 journalistes qui n’y sont strictement pour rien

Nathalie Saint-Cricq et  Christophe Jakubyszyn ne sont strictement pour rien dans le débat consternant qui s’est déroulé sous nos yeux hier soir.

Leur rôle n’était pas d’être des participants actifs, juste des modérateurs veillant au temps de parole et au déroulement du conducteur tel qu’il avait été prévu. Ils ne devaient en aucun cas intervenir sur le contenu et le fonds du débat.

Les seuls fautifs sont par conséquent les deux candidats parce qu’ils sont fourni et la matière et le ton. Consternant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :