Échange intéressant à propos de ce qui est en train de survenir dans la campagne présidentielle avec un ancien Secrétaire Général du Gouvernement à l’Information

Lui écrit:

« On aura donc assisté cette quinzaine à une belle diabolisation d’E. Macron – l’affreux banquier – et à l’extreme banalisation de M Le Pen.
Celle-ci aura pu faire 15 min de selfie à Whirlpool, nommer un négationniste à la tête de son parti, faire une tambouille incompréhensible sur la sortie de l’euro, plagier avec cynisme un discours de Fillon, sans être disqualifiée, et même mieux, en étant sanctifiée comme « candidate du peuple » face à « l’oligarchie ».
Mais critiquer cela, c’est un signe « d’hystérisation de la bienpensance ».
Et « on » va donner plus de 40% sans doute à cette candidate.
C’est parfait, surtout ne changeons rien. »

Il a raison. Nous répondons:

« It’s politics stupid!

C’est dire le niveau de professionnalisme de Macron et de son équipe… Même pas foutus de faire une simple SWOT (malgré la horde de diplômés d’école de commerce et de science po qu’est En Marche…) et de s’y tenir. Pas capables non plus d’avoir la nécessaire campagne de terrain, en particulier dans les zones qui ne sont pas acquises à Macron.

Rajoutons pour faire bonne mesure un mépris crasse du fonctionnement de nos institutions basé sur un petit calcul sordide: l’assurance d’être élu dès le premier tour avec la présence de Marine Lepen au second et l’entrée en force du FN à l’Assemblée Nationale qui, croit-on naïvement, permettrait d’agglomérer une majorité de « Front Républicain » autour de E. Macron et dans le même temps de diviser pour mieux régner. Du Hollande pur jus.

Quand on réduit l’électorat à celui des « métropoles connectées », qu’on ne se pose comme recours contre le FN que pour son propre électorat sans même essayer de convaincre une partie de l’électorat du FN et de celui de la FI  qu’ils se trompent lourdement, ni même daigner donner quelques garanties, faire quelques gestes simples (comme par exemple renoncer à réformer le droit du travail par ordonnance, d’autant que c’est illégal. Ça n’aurait chagriné que Gattaz, Attali et Minc, c’est dire si on s’en fout) à l’adresse de ceux qui iront voter pour lui à contre-cœur mais par devoir républicain, voilà ce que ça donne. Du Hollande. Pur Jus. Encore.

40% de vote pour Lepen est parfaitement logique. C ‘est le résultat des politiques menées depuis 20 ans et sur lesquelles Macron n’a pas l’intention de revenir. Inventaire? Quel inventaire? Circulez, y a rien dans l’entrepôt!
Vous ne pouvez pas parler des inégalités territoriales et socio-professionnelles et, dans le même temps, vous étonner de cela.
D’autant que Macron continue de baisser (-2% en trois jours): cela veut tout simplement dire que l’électorat n’est pas plus convaincu par l’un que par l’autre… »

Nous le redisons:  il faut voter pour Emmanuel Macron dimanche.

Mais il ne faut pas lui accorder de majorité parlementaire si on n’est pas en plein accord avec sa « vision » simplement parce qu’il a été élu Président de la République, parce qu’il l’aura été par défaut: la validation de sa ligne politique, ce seront les élections législatives. Et là, tout le monde a encore le choix, lors de deux tours de scrutin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :